L’hypnose et douleur chronique

« Simplement parce que votre douleur chronique n’est pas seulement physique.

L’hypnose peut vous aider ! »

Hypnose et douleur. Traitement non-médicamenteux de la douleur par hypnose

Si vous avez mal, vous êtes concentré sur votre douleur et c’est normal. Le repli sur vous-même est naturel, mais il tend à réduire le monde à votre douleur et à elle seule.
Focalisé sur cette souffrance, vous êtes dans une forme d’hypnose…mais d’hypnose négative. À tel point que dans les cas de douleurs chroniques, on pense à la douleur :

  • quand la crise est là, bien sûr, mais aussi,
  • quand la crise n’est pas là…puisqu’on vit dans la peur de la prochaine crise.

En hypnose, le soulagement de la douleur et le travail sur l’anxiété sont traités conjointement, car ils sont indissociables. Cette approche globale vous permettra de vous reconnecter à vous-même, puis à votre entourage et au monde, tel un retour au calme et à la cohérence.


Pour en savoir plus :

Vous serez peut-être surpris(e) de réaliser qu’en hypnose, on ne se préoccupe pas du passé, ni de l’avenir, mais de la façon d’être au monde, à un moment donné, en une forme de retour à la vie. L’hypnose n’est pas une fuite, c’est un retour à nos fondements humains.
L’hypnose et l’autohypnose vous permettront bien sûr de diminuer la douleur physique et d’augmenter votre confort…et aussi, de booster votre créativité, apprécier différemment la vie et appliquez des stratégies adaptées à vous…puisqu’elles émaneront de vous.

Le traitement par hypnose vise à une autonomie, ce qui veut dire que rapidement, vous allez faire l’expérience de l’autohypnose…et que les séances formelles avec votre hypnothérapeute vont s’espacer.

Attention : la douleur est un message. Avant de diminuer l’intensité du message, il faut s’assurer qu’il a bien été entendu. La douleur peut être le symptôme d’une pathologie associée. Il est important de vérifier si elle ne peut être soignée  grâce aux techniques médicales actuelles. Le conseil de votre médecin est indispensable avant de commencer un traitement par hypnose de la douleur.

Prenez soin de vous pour prendre bien soin de la personne que vous soutenez !
Celle-ci  est probablement défaite et épuisée par la douleur et l’anxiété. L’hypnose permet de l’accompagner dans un retour au calme et à la cohérence. Votre rôle auprès d’elle nécessite que vous soyez vous-même dans la vie. Des techniques telles la méditation, la cohérence cardiaque ou la sophrologie peuvent vous soutenir dans votre vie.
Le traitement par hypnose vise à une autonomisation, ce qui veut dire que la personne que vous soutenez va rapidement faire l’expérience de l’autohypnose…et que les séances formelles vont progressivement s’espacer. Néanmoins, il faut du temps à un être meurtri et épuisé pour se reconstruire. Il va chercher, tâtonner, explorer et réussir.


Le chemin est parfois long, mais toujours profitable !


Pour en savoir plus :
La douleur induit un cercle vicieux : celui-ci part de l’élément douloureux et finit par entraîner une cascade d’éléments négatifs (manque de sommeil, irritation, isolement, ruminations, absentéisme, anxiété, culpabilité, conséquences professionnelles, isolement, précarité financière, conséquences familiales, douleur, etc.). Tous ces éléments feraient presqu’oublier que le processus déclencheur est la douleur. L’objectif ne se limite donc pas au soulagement de la souffrance physique. Elle doit également aider la personne à retrouver une place qui lui soit propre en harmonie avec elle-même.
A noter que les modifications neurophysiologiques peuvent rendre la patient hyper-sensible à la douleur, dans une sorte d’emballement de son système nerveux. Ainsi, une stimulation légère comme la pose d’une perfusion peut devenir un geste insoutenable. L’incompréhension de l’entourage ou des soignants face à ce qu’il éprouve est une véritable souffrance pour lui, cette fois psychique.

Le patient qui souffre procède lui-même à la prise des rendez-vous, au choix des protocoles d’hypnose ou d’autohypnose,…tout est mis en œuvre pour qu’il redevienne acteur de son traitement. Dans les hôpitaux, certaines personnes peuvent se sentir dépossédées de leur corps ; l’hypnose va leur permettre de se le réapproprier. L’hypnose va également leur permettre de changer de mode de perception à la douleur et de recréer un lien à l’autre.

Lorsqu’un patient est exténué et déstructuré par la douleur, l’hypnose permet de l’accompagner vers un retour au calme et à la cohérence. L’objectif ne se limite pas au soulagement de la douleur mais doit également aider la personne à retrouver une place qui lui soit propre, bien que différente de son état antérieur.

L’alliance hypnothérapeute-patient vise à renforcer son estime de lui et à activer ses propres ressources pour se développer positivement. Le patient est au centre du soin et intervient sur les différentes composantes de sa douleur ce qui lui permet d’en modifier sa perception et de mémoriser un moment qui peut être agréable.

La douleur est multidimensionnelle et « filtrée » par les émotions, le savoir et la mémoire du patient ; l’anticipation et la peur de la douleur en accroît l’intensité. L’analgésie et le travail sur l’anxiété sont donc traités de concert, car indissociables. D’ailleurs, la thérapie a pour fonction non pas de nier la perception douloureuse, mais bien d’apprivoiser la souffrance qui l’accompagne. Cette approche permet au patient de passer du statut « je suis un être douloureux » à « il m’arrive parfois de ressentir une douleur ».

Il est évidemment indispensable d’avoir réalisé une mise au point médicale avant un traitement de la douleur par hypnose. L’aval du médecin est donc requis préalablement à l’hypnothérapie.

Pour en savoir plus :
Sept bénéfices de l’autohypnose font aujourd’hui l’objet d’un consensus (Gibson, Heap 1991 ; Fromm, Kahn, 1990) :

– Potentiel d’anxiolyse important
– Réappropriation du contrôle
– Facilitation du travail des suggestions et d’autosuggestions
– Gestion simplifiée de l’anxiété et de la colère
– Ressources à part entière lors des crises douloureuses
– Facilité d’apprentissages
– Meilleur contact à sa vie émotionnelle.

Les effets de l’autohypnose, voire la question de son efficacité sont l’objet d’études principalement dans le champ chronique, dont voici quelques exemples :

– Patients grands brûlés (Gilboa et al, 1990)
– Drépanocytose (Gillen, 1997)
– Fibromyalgie (El Zein, 2008)
– Cancer du sein (Butler et al, 2009)
– Dorsalgies (Tan et al, 2010)
– Migraines (Olness et al, 1987)

Ces études mettent en avant les bénéfices de séances d’hypnose régulières sur la façon dont le patient ressent sa souffrance. Une diminution directe sur la douleur est également notée et, même si le niveau est variable selon les études, elle concerne jusqu’à 85 % des patients.

Les études qui analysent l’effet analgésique des suggestions sous hypnose en comparaison avec un placebo, une distraction ou de l’imagerie mentale, montrent un résultat significativement plus important lors du processus hypnotique. Cet effet peut être prolongé même après le traitement dans le cas de suggestions sous hypnose. Le mécanisme probable concernerait une distorsion dans la mémoire de la douleur (Rainville, 2008). De nombreuses études en imagerie cérébrale montrent d’ailleurs que les suggestions hypnotiques de diminution de la douleur ou de changement du sentiment de menace de la douleur impliquent une diminution significative de l’activité des régions cérébrales responsables (Rainville 1997, Faymonville 2000, Wik 1999, Willoch 2000, Jensen 2009).

Ces études d’imagerie ont retrouvé une diminution de l’activation des aires pariétales (S1 et S2) qui ont un rôle d’une part, d’encodage des informations sensorielles (nociceptives incluses) et d’autre part, d’orientation du corps dans le temps et dans l’espace. La diminution d’activation du cortex somatosensoriel s’accompagne de la diminution de l’intensité douloureuse.

« Chaque être humain détient les clefs de son changement »

Cabinet d' hypnose pour traiter les phobies, allergies et deuil difficile

« Chaque être humain détient les clefs de son changement »

Contact
Accueil
Douleurs chroniques
Confiance en soi
Epilepsie
Phobies
Allergies
Fertilité & sexo
Emotions
Deuil
Arrêt tabac, alcool


A lire, peut-être…

hypnose confiance et estime de soi Alight Bruxelles

Confiance et estime de soi

Vous pouvez vivre pleinement. En harmonie avec vous-même, vos valeurs et les autres. Aujourd’hui, l’obstacle le plus grand est en vous. Tout comme la multitude de solutions qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Que ce soit pour :
– prendre la parole en public
– mettre des vêtements prêts du corps
– exprimer vos besoins et désirs
– savoir dire « non »
– …
Vous avez les ressources en vous et les traitements par hypnose peuvent vous  aider à les révéler […]

lire la suite
Deuil stress émotions à gérer Alight hypnose Bruxelles

Deuil, stress, émotions:

Vous êtes émotif ? Vous entretenez peut-être un rapport particulier aux émotions. D’un côté, les émotions vous font vivre pleinement vos sentiments, jusqu’au plus profond de votre cœur et de votre corps. D’un autre côté, l’émotion est une énergie qui peut vous submerger.
Si une émotion négative est inadaptée, qu’elle survient fréquemment ou demeure…il faut faire quelque chose ! Faute de quoi, vous vous condamnez à vous barricader dans la souffrance.
Ceci peut concerner:
– le décès d’un proche
– la perte définitive de quelque chose (santé, emploi, relation amoureuse)
– l’impression […]

lire la suite
Fertilité, intime et sexo traitement par hypnose Alight Bruxelles

Fertilité et soucis intimes:

Que ce soit une peur, un complexe, un traumatisme ou plus simplement un infime échec : les conséquences sont parfois lourdes sur notre confiance en nous. L’hypnose et l’intime couvre des vastes opportunités.

L’auto-hypnose permet de libérer des blocages et dynamise notre vie amoureuse et sexuelle.
Chez la femme, en agissant sur des blocages inconscients, l’hypnose peut contribuer à augmenter les chances de tomber enceinte. Certaines femmes sont particulièrement concernées :

– Vous avez peur de la grossesse, de l’accouchement et de ne pas être une bonne mère
– Vous êtes hy[…]

lire la suite

www.alight.be
www.orience.be

Frédéric Delforge
Hypnothérapeute diplômé de l’IFHE

5, rue Joseph Vanderlinden
1180 Bruxelles

Tel: +32.468.08.92.74

fr.delforge@gmail.com

TVA: BE 0543.467.244 Medesthe SPRL

Attention: l’hypnothérapie peut compléter mais
ne se substitue pas à un traitement médical !

Orience est le site de la thérapie par l’Instant Présent

Votre nom
Objet
Votre message